Le labyrinthe du pardon -

Projet documentaire

Comment revivre ensemble après un génocide ?

Peut-on pardonner à l’assassin de sa famille, de ses enfants ?

 

Après le génocide des Tutsis, le Rwanda est l’un des pays qui compte le plus d’orphelins au monde.

300 000 enfants ont été tués.

Un demi million de filles et jeunes femmes ont été victimes de viols vengeurs et sadiques. Quelques 20 000 enfants sont nés de ces viols collectifs.

 

800 000 personnes furent assassinées principalement à la machette en l’espace de 100 jours.

 

En l’espace de 20 ans, le langage du pardon a pris une ampleur sans précédent dans l’histoire du Rwanda.

 

Mais comment le pardon a t-il été envisagé par les rescapés, les familles des victimes, à titre individuel mais aussi par les autorités civiles et religieuses dans le cadre de la réconciliation et de la reconstruction nationale ?